Actualités

Journée SIF-SMAI

Une journée de présentations et d’échanges sur l’avenir des modèles de diffusion des publications scientifiques et de l’évaluation par les pairs se déroulera le 2 octobre 2018 de 9h à 17h dans le grand amphithéatre de l’Institut Henri Poincaré à Paris. Les thèmes abordés couvriront l’évaluation par les pairs, les mesures bibliométriques, l’édition libre et les archives ouvertes.

Site web : https://www.societe-informatique-de-france.fr/journee-modeles-publication-evaluation/
Date : 2 octobre 2018

L’actualité de cette thématique est marquée par les récentes affaires concernant les grands éditeurs commerciaux internationaux (e.g., Elsevier, Springer) face aux institutions publiques qui poussent les chercheurs à repenser le processus de l’édition scientifique mais aussi par les mouvements
récents tels que l’appel de Jussieu pour promouvoir l’open science en Europe et dans le monde.
Cette journée va couvrir les enjeux suivants :
• Enjeu de l’évaluation des articles (peer-review) : augmentation du volume des publications soumises, comment faire privilégier la qualité
sur la quantité ?, publications vérifiables et reproductibilité des expériences (e.g., IPOL)
• Enjeu de l’évaluation et du classement des conférences et des journaux : évaluation dépendante des communautés, elles-mêmes mouvantes, quels indices bibliométriques ? alternatives aux organismes de notation (e.g., WoS, Scimago), notion de taux de sélection/rejet des revues et conférences
• Enjeu de l’évaluation du chercheur par ses publications : différence de valorisation entre un article de conférence et un article de journal selon la
discipline, ce qui engendre des difficultés à être évalué par les instances scientifiques qui englobent d’autres disciplines (e.g., CoNRS, CNU, etc.), la publication apporte un tampon de qualité à un article, donc le nom des revues empêche de se libérer des grands éditeurs
• Enjeu de l’accès aux publications : jusqu’à présent publier était gratuit pour les chercheurs mais ils devaient céder leurs droits, le modèle gold open access rend la publication payante pour les auteurs, modèle coûteux pour les organismes qui publient beaucoup, les publications en conférences sont
aussi payantes mais apportent comme service premier la rencontre entre chercheurs d’une communauté, disponibilité des articles sur les pages des auteurs ou sur les archives ouvertes (e.g., Arxiv, HAL) éventuellement après embargo (green OA), complexité de l’open access.


Voir toutes les actualités…